quelle pierre à sel choisir pour son cheval ?

Quelle pierre à sel pour mon cheval ?

La pierre à sel est un aliment nécessaire pour l’équilibre alimentaire de votre cheval. Mais lorsque l’on commence ses recherches pour choisir LA pierre à sel adaptée à son cheval ou poney, on se retrouve confronté un un très grand choix sur le marché. Je vous partage donc ici mon expériences, et ce que je pense de certaines pierres à sel.

Une pierre à sel pour mon cheval, pourquoi ?

Le cheval, tout comme nous, a des besoins en oligo-éléments et minéraux spécifiques afin d’être en pleine santé. Le sel (NaCl de sa formule chimique) ne se stocke pas dans l’organisme ; le cheval l’ingère, l’utilise puis l’évacue soit via l’urine, soit via la sueur. C’est pourquoi on insiste notamment pour mettre du sel à disposition en été, car avec les chaleurs le cheval va transpirer plus et donc avoir des besoins en sel plus élevés. De même lorsque le cheval va travailler de manière intenses, ses besoins en sel vont augmenter. C’est pourquoi il est recommandé de toujours laisser une pierre à sel à disposition du cheval dans son pré, et pouvoir lui en proposer après chaque gros effort.

Bien choisir sa pierre à sel

Il existe un très grand nombre de pierre à sel sur le marché, et il peut parfois paraître difficile de faire son choix. Je vous parle ici des principales pierres que l’on peut trouver et être tenter d’acheter pour le bien de notre cheval. La difficulté du choix réside principalement dans la composition des ces différents blocs à lécher.

La pierre à sel « classique »

C’est la pierre que j’utilise principalement pour ma jument et mon ânesse : le gros bloc de sel pur (5 ou 10kg). Son format la rend très pratique, puisqu’elle va durer un certains temps dans le pré. Elle répond parfaitement aux besoins pour lesquels on l’a acheté : elle est composée de sel pur (en général entre 30 et 40% de sodium) et pourra combler les besoins de votre cheval.

Cependant, de nouvelles pierres à sel sont apparues sur le marché, se vantant d’apporter d’autres minéraux à votre cheval en plus du sel. Je vais donc ici vous parler des principales autres pierres à sel que l’on peut voir sur le marché.

Attention à la mélasse

Certaines pierres à sel contiennent de la mélasse, qui n’est autre qu’un produit issu du raffinage du sucre extrait de la betterave. Vous avez avoir l’impression que vos chevaux vont adorer cette pierre : ils vont la lécher goulûment et le finir en un rien de temps. C’est normal, c’est comme si vous leur aviez donné des bonbons ! Le sucre, encore moins sous cette forme, est vraiment adapté et bons pour les chevaux. Ils peuvent l’apprécier en petite quantité, mais il n’est pas recommandé de mettre de la mélasse à disposition quotidiennement. (C’est d’ailleurs valable également pour tous les autres aliments pour chevaux.)

Donc le conseil que je vous donnerai est de bien surveiller la composition de vos pierres à sel.

La fameuse pierre à sel de l’Himalaya

J’ai un avis bien tranché sur la pierre à sel de l’Himalaya et je vais vous en faire part.

La pierre à sel de l’Himalaya est une pierre pure, sans produits ajoutés et qui vient, comme son nom l’indique, de l’Himalaya.

Dans un premier temps, en terme d’impact écologique, c’est énorme. Faire venir une pierre à sel de l’autre bout du monde « juste » pour apporter du sel à son cheval, c’est pour moi une abération. Je pense que de nos jours, il est plus que nécessaire de faire attention à notre mode de consommation. Et même si on ne peut pas être parfait (moi la première), lorsque l’on a choix, je pense qu’il faut faire le bon.

Cependant, certain.e.s utilisent l’argument que la pierre à sel de l’Himalaya contient d’autres minéraux et est donc bonne (voir nécessaire) pour notre cheval. Regardons ça de plus près :

Tableau issu du site internet techniquesdelevages.fr

On peut voir que le principal élément que l’on retrouve en grande quantité dans la pierre à sel de l’Himalaya est le fer (30mg/kg). La quantité des autres minéraux peut être négligeable puisque semblable à ce que consomme un cheval dans son alimentation quotidienne (fourrage). Je vous recommande cet article qui l’explique très bien.

Les fourrages étant également très riches en fer, le risque de carence est exclu (voir inversé !)*

C’est pourquoi la consommation de pierre à sel de l’Himalaya ne va pas répondre plus aux besoins de votre cheval que la pierre à sel classique. Donc pour le bien de l’environnement (et de votre porte-monnaie), je ne pourrais que vous conseiller de ne pas vous tourner vers ce bloc à lécher, dont les caractéristiques ne sont pas nécessaires au bien de votre cheval.

Une pierre à sel innovante

Enfin, je voulais vous présenter la pierre à sel de chez Horse Remedy (que je vous avais présenté dans cet article) qui innove en terme de composition (dans le bon sens cette fois !)

Cette pierre est constituée de sel méditérannéen (pur, donc sans mélasse et autres produits ajoutés), mais contient en plus des levures de probiotiques !
Les probiotiques vont aider le cheval à construire une flore intestinale saine et fonctionnelle. Cela ne peut donc avoir que des effets positifs sur votre cheval ou poney, donc je recommande cette pierre (encore plus pour les cehvaux ayant un système digestif fragile !)

Et Likit ?

Les blocs Likits ne sont pas des pierres à sel, mais je voulais en faire un court paragraphe ici. Comme pour la mélasse, les likits sont composés essentiellement de sucre. Pour les chevaux comme pour nous, le sucre c’est agréable, et cela joue comme une drogue au niveau du cerveau. Mais cela n’en reste pas moins du sucre en grande quantité, et comme chez nous, le sucre peut causer de nombreux troubles chez les chevaux. Donc à nouveau, je ne recommande pas ! (même si votre Youtubeuse préférée en fait la promotion, cela ne veut pas dire que c’est bon pour le système digestif fragile de votre cheval !)

Je vous invite également à consulter cet article qui référence tous les besoins en apports de minéraux pour votre cheval.

N’hésitez pas à partager en commentaires les pierres à sel que vous utilisez ! 🙂

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email