Faire du ski-joering avec son cheval

J’ai récemment profité des quelques chutes de neige pour pratiquer une discipline peu connue mais que j’adore : le ski-joering !

Suite à ma vidéo que j’ai posté sur Youtube, vous avez été très nombreux et nombreuses à avoir envie d’essayer avec votre cheval. Du coup, je me suis dit que j’allais vous lister les quelques conseils que je pourrais vous donner pour pratiquer cette discipline !

Le dressage du cheval :

Si votre cheval est dressé à l’attelage, pas de soucis à se faire, vous vous y connaissez surement bien mieux que moi ! Mais pour ceux qui comme moi, pratiquent une équitation de loisir et voudraient essayer le ski-joering, voici ce que je vous conseille :

  • Avoir un cheval bien mis au longues rênes, c’est la base ! Il doit répondre à vos indications pour que vous soyez en sécurité : tourner, s’arrêter…etc
  • Avoir un cheval désensibilisé aux bruits qu’il peut y avoir derrière lui ! Vous êtes situés dans son angle mort, il doit donc avoir confiance en vous, et ne pas craindre toute sorte de bruit que vous pouvez faire. Car les ski qui glissent sur la neige, ça peut faire peur !
  • Avoir un cheval qui sait tracter (oui, ça parait logique :’)) Pour Linda, ça a été assez naturel et immédiat, peut-être qu’elle avait déjà été initié à l’attelage dans sa jeunesse. Mais chez d’autres, cela peut prendre plus de temps. Prenez le temps de les entrainer, par exemple à tirer un pneu, une palette…etc.
Ski joering cheval
Ici, la longe grise/noire me permet d’indiquer la direction à prendre à Linda. C’est la double sangle noire qui me permet d’être tirée.

Le niveau du cavalier :

Je vous conseille d’avoir au moins les bases à ski pour vous y mettre. En effet, devoir gérer la traction et le cheval n’est pas forcément simple. Mais si en plus il faut gérer ses pieds et son équilibre, on complique les choses ! D’autant plus qu’un cheval reste un cheval, et que si à x ou y moments il décide de prendre la galop et de donner des petits coups de cul de joie (coucou Linda), c’est nécessaire de pouvoir tenir un minimum debout !
Mais si vous savez bien skier, alors pas d’inquiétude !

Il vous faudra surement un peu d’entrainement pour réussir à gérer à la fois la traction et la direction, et ne pas s’emmêler pour ne pas s’accrocher au nez (à la bouche) de poney ! Si la première fois, vous pouvez vous faire aider d’une personne qui s’occupe de diriger le cheval, faites le ! Vous pourrez ainsi vous concentrer tranquillement sur ces nouvelles sensations de glisse !

Le matériel :

Avec un peu de bricolage, on peut réussir à s’équiper pour faire du ski-joering, surtout si c’est pour des séances courtes et très occasionnelles. Pour informations, le matériel « pro » qui est utilisé est composé d’un cadre solide avec des poignées, qui sont reliées aux longues rênes pour diriger le cheval.

Pour ma part, j’ai fais plus simple, mais c’est peut-être un peu plus complexe à manier. En effet, je n’ai pas de cadre solide, donc en cas de freinage, je ne peux m’appuyer sur rien. C’est là qu’entre en jeu le niveau du cavalier/skieur. Concrètement, voici ce que j’utilise :

  • Le harnais ski-joering de chez Kramer, pour avoir une petite bricole et rendre les chose confortables pour Linda
  • Un tapis et un surfaix, pour pouvoir y passer les longues rênes
  • Des longues-rênes (enfin une longe attachée à mes rênes, car je n’ai pas de longues-rênes). Je vous avais dit que c’était du bricolage :p

Et bien évidemment, une tenue de ski : pantalon + veste imper et chaud, chaussure de ski et…ski ! Je vous conseille de ne pas prendre des ski trop longs, au risque qu’ils touchent (et blessent) votre cheval.

Une fois que l’on maitrise, on peut vraiment s’amuser !

Le terrain :

Comme pour chaque nouvelle discipline, je vous conseille de faire ça dans un espace clos, pour plus de sécurité. C’est aussi mieux si vous connaissez le terrain, pour éviter toute surprise de trous/bosse, même si avec une bonne couche de neige, il ne devrait pas y avoir de gros soucis.
Et pour vos skis, évitez de partir en extérieur sur chemins s’il n’y a pas beaucoup de neige. Vos semelles risquent de souffrir de glisser sur des cailloux ! (quoi, ça sent le vécu ?)

C’est tout pour moi, je vous laisse vous amuser avec vos chevaux et poney !

Discutons ensemble ! :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.